Historique de la Pleine conscience

La pratique de la méditation nous vient du bouddhisme et existe depuis très longtemps, plus de 2500 ans.
A la fin des années 1970, des scientifiques et des médecins s’intéressent, aux Etats-Unis, aux effets thérapeutiques de la méditation. Jon Kabat-Zinn, médecin, éprouve le désir d’allier la rigueur scientifique aux pratiques orientales et décide d’adapter la méditation bouddhiste, en lui ôtant toute connotation religieuse, à un programme de soins scientifiquement contrôlable: le programme MBSR (« Mindfulness Based Stress Reduction ») de Réduction du Stress Basé sur la Pleine Conscience.

Peu à peu, la notion de Pleine Conscience fait son chemin dans les milieux scientifiques. 
Cette méthode contribue à l’amélioration de la qualité de vie des participants du programme, aidant les personnes en proie avec l’anxiété, les phobies, les addictions, les dépressions, la souffrance conséquente aux maladies chroniques, au cancer, aux problèmes gastro-intestinaux…


Dès 1993, au départ du programme MBSR, pour prévenir des rechutes dépressives, le psychiatre canadien Zindel Segal et deux de ses collègues élaborent le programme MBCT « Mindfulness Based Cognitive Therapy », thérapie cognitive basée sur la Pleine Conscience. La méthode fait preuve d’efficacité en réduisant de moitié le risque de nouvelles rechutes sur une période de 2 ans. 



Ce n’est que vers les années 2000 que ces programmes de Mindfulness traversent l’Atlantique.  Aujourd’hui, de tels programmes fonctionnent dans plus de 250 hôpitaux et cliniques aux Etats-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en France, en Suisse et en Belgique. 
La Mindfulness connaît déjà un succès certain dans les pays anglosaxons et n’est qu’à l’aube de son développement en francophonie. 
En Belgique néerlandophone, c’est Edel Maex, psychiatre dans un hôpital d’Anvers, qui a introduit la MBSR.
En Belgique francophone, le professeur Pierre Philippot, psychologue clinicien et responsable du Service des Consultations Emotionnelles Spécialisées de l’UCL, a été pionnier en animant, le premier, des programmes de pleine conscience à Louvain-la-Neuve. Depuis, les années 2010, on assiste à une multiplication des programmes de Pleine conscience pour adultes en Belgique.

En 2011,  adaptation des programmes de Pleine conscience aux adolescents:
Un programme d'entraînement à la Pleine conscience, adapté à l'adolescent, a été créé dans le cadre d'un projet de recherche réalisé par le Service de Consultations Psychologiques Spécialisées de l'UCL. Il n'en existait pas encore, à notre connaissance, en francophonie. Ce programme, réalisé par le professeur Sandrine Deplus, s'est inspiré des pratiques développées dans les pays anglophones et, récemment, en Flandre.  J'ai moi-même apporté ma contribution à l'élaboration de ce programme et j'ai animé 2 groupes de Pleine Conscience avec des adolescents de 3ème secondaire dans un contexte scolaire.