...
être davantage observateur de vos événements psychiques  - émotions, pensées, sensations corporelles, envies d'agir -, prendre soin de soi 
vous permettant d'avancer sur votre chemin de la vie vers ce qui compte pour vous…  

Voici que résonne en moi deux extraits de Brigitte Jacques L.:- « Si la nuit, les étoiles relaient le soleil, c’est pour ne pas laisser s’éteindre l’espérance »

- « Dans chaque souffrance, il y a un bout de chemin qui va vers un printemps, comme un soleil caché, qui féconde les éclosions… » 

...


J'ai pris le temps avant de devenir psychothérapeute.

A 23 ans, j'ai obtenu mon diplôme de licenciée en psychologie.

C'est au contact de mes élèves, en leur enseignant la psychologie et la communication, que j'ai beaucoup appris et que j'ai nourri petit à petit le projet de travailler également comme psychothérapeute: j'aime l'enseignement, la relation avec les jeunes, le plaisir des échanges. Je ressentais aussi l'envie de m'investir dans un travail d'aide à l'intérieur de relations plus individuelles.

A  l'aube de mes quarante ans, je suis devenue psychothérapeute. J’ai éprouvé le besoin de me former, de manière rigoureuse. Je le devais aux personnes qui allaient me faire confiance en frappant à ma porte. 

J’ai découvert au travers de mes formations des courants très humanistes de la psychologie et en même temps des façons de faire ancrées dans des validations empiriques, dans des modèles théoriques scientifiques, des approches d’aide reliées au concret de nos existences… J'ai approfondi ces approches, notamment dans leur vécu lors de différents stages. J'ai également réalisé un travail personnel. Je fais de façon régulière des supervisions auprès de psychologues.