Psychothérapie



Pour accéder directement aux informations pratiques:  Informations pratiques psychothérapies


Selon les difficultés amenées par la personne, selon ses souhaits aussi, nous adoptons:
  • un mode thérapeutique plutôt rogerien (courant psychothérapeutique centré sur la personne): écoute, compréhension, reformulation, centration sur les émotions, sur le vécu de la personne...
  •  un mode thérapeutique plutôt cognitivo-comportemental (pour la majorité des troubles anxieux et dépressif)
Pour les personnes qui le désirent, un apprentissage de la Pleine Conscience peut se faire lors d'entretiens individuels.


Voici les étapes du mode thérapeutique cognitivo-comportemental:

  Les premières séances nous permettent de faire un inventaire complet de vos problèmes, de concrétiser vos difficultés, de faire le point ensemble sur celles-ci. Nous n'oublions pas non plus vos ressources, sur lesquelles il est important de s'appuyer.
Comment? Au travers de discussions, de questionnaires structurés, d'auto-observations que vous réalisez dans votre vie quotidienne, du vécu en séance...

  A l'issue de ces premiers entretiens,  je vous propose mon éclairage professionnel : 
  • mon point de vue sur l'utilité ou non d'un travail psychothérapeutique dans les conditions actuelles
  • les résultats des différents questionnaires 
  • si vous marquez votre accord,  un diagnostic psy:  c'est-à-dire mettre un nom sur vos difficultés
    (ex. phobie sociale, anxiété généralisée, ...), vous expliquer la signification de ce terme, la fréquence dans la population générale...
  • Quand une psychothérapie me semble pertinente, je synthétise vos difficultés présentes et leurs liens réciproques sous la forme d'un schéma (appelé théorie holistique). C'est au départ de ce schéma que nous réfléchissons aux processus psychologiques susceptibles de maintenir ces problèmes (ex. ruminations fréquentes; évitements; difficulté d'affirmation de soi; biais d'interprétation; biais attentionnels; ...).    
 Sur base de notre réflexion, je suggère des pistes thérapeutiques pour agir sur ces processus. Et nous nous mettons d'accord sur des objectifs thérapeutiques, sur la façon de les atteindre, sur le rythme des séances, le travail à domicile demandé,...

  La psychothérapie peut alors se poursuivre
En fait, dès les premières séances, vous avez déjà été "au travail": en effet, vous avez développé une perception plus fine de votre fonctionnement psychologique, un autre positionnement par rapport à vos difficultés, un sentiment d'apaisement du fait de parler de vos problèmes, ...
Dans les séances qui suivent, ensemble, nous agissons sur les processus qui maintiennent vos problèmes et par conséquent, vous introduisez des changements dans votre vie. C'est un travail courageux, demandant persévérance et répétition: je pense par exemple aux expositions progressives à des choses redoutées dans le cas de phobies, d'attaques de panique ou de traumatismes; aux activités que des personnes choisissent d'accomplir malgré le manque de motivation présent en lien avec leur humeur dépressive...
Je crois aux thérapies du changement et à l'importance des "petits pas".

  Durant la thérapie, à certains moments propices, nous faisons le point sur l'avancée de celle-ci et parfois, nous examinons à nouveau notre compréhension première des difficultés, nous adaptons, éventuellement, nos objectifs et notre plan d'action.

  En fin de thérapie, nous revenons sur le chemin parcouru. Vous êtes prêt à avancer seul, à continuer à être acteur de votre vie et à aller de l'avant. Vous avez aussi acquis des outils pour faire face aux rechutes éventuelles.